GHOSTS OF AMERICA

DESSINS ET MIXED MEDIA

UN CABINET DE CURIOSITÉS / A ROOM OF WONDER

A ROOM OF WONDERS Antre des merveille, le cabinet de curiosités est l'occasion d'un télescopage culturel et éclectique, et la mise en pratiques de techniques variées...La représentation anatomique, ou autre est réalisée au dessin, crayon ou encre mixée avec une mise en scène digitale. Elle est retravaillée sur un support d'impression original, bois, carton, kraft, tissu ...

CURIOSITY CABINET is the spirit of this new Section generating a cultural and eclectic telescoping with an almost animistic vibration...A mix of hand drawing and digital print, is then reworked on various original supports

GHOSTS

Fantôme, du grec phantasma, de ces humeurs sombres qui hantent les limbes de nos sociétés vieillies, des spasmes au déploiement insondable d’avant la mue, ou l’Apocalypse...le reflet en sursaut d’un golden dream déliquescent...

PLASTER FACES

Peu de temps après leur rencontre, Rodin modèle le visage de Camille Claudel. Un premier portrait dit «aux cheveux courts » dévoile un visage presque enfantin, aux yeux grands ouverts et à la bouche fermée, qui lui composent une expression vague et détachée. À partir de cette tête, Rodin modèle une série de variations comme Camille Claudel au bonnet où seule la coiffure a été modifiée

INSIDE/OUT

"L’iconographie anatomique dépasse sa valeur documentaire pour se faire instrument de prédication, s’ouvrir à une leçon éthique et métaphysique, cette superposition constante du discours scientifique et du discours moral s’expliquant aussi par le contexte : l’activité de dissection, qui reste potentiellement scandaleuse dans sa manipulation du cadavre, doit, pour rester tolérable, s’inscrire dans une méditation religieuse "

THE THREAD

THE THREAD, le lien Un mot désignant à la fois la matière et ce qui lie... Une étoffe en apesanteur voletant comme au fil du temps, comme les destinées de protagonistes dont les chemins se croiseraient dans un espace flouté, suspendu, navigantes énigmes humaines

FLEMISH TRIBE

Ces éléments byzantins témoignent d’une certaine fascination des enlumineurs levantins pour la tradition arabo-musulmane, mais pas seulement. En plaçant ces scènes à l’extérieur de la création, à l’extérieur du Paradis terrestre, ces mêmes enlumineurs détournent la tradition islamique pour placer les dignitaires musulmans figurés en dehors de la Rédemption offerte par le sacrifice du Christ créateur présent sur les médaillons.

SORRY ANGELS

SORRY ANGELS

de la malédiction du Noir et de la déchéance des Anges

Ll’image de personnages en errance entre deux mondes. Un espace temps virtuel mais aussi en lien à nos racines, celle du premier homme, et son indéfectible appartenance cette Terre. Cet espace est un jardin sans frontières minéral et cosmique, parfois totemnique, figé dans le temps par ce noir et blanc cisaillé de la gravure, éclairé par des astres multiples

VICTORIAN JOURNEY

Au cours du règne victorien la féerie réapparaît et voit également une refonte du genre du conte féerique qui met désormais en scène les fantasmes et les aspirations de Victoriens en rébellion contre les normes de la société.

TATOO : Le mot “Ta” signifie art inscrit dans la peau et “atua” correspond à l’esprit.

EARTH AND BONES

Earth to earth, ashes to ashes, dust to dust," Les ossements, parce qu’ils sont inaltérables, représentent la chance possible d’une résurrection. Le crâne lui-même, symbole à part entière de l’intelligence, représente dans la franc-maçonnerie le cycle initiatique, la mort de l’Homme étant le préalable nécessaire à l’élévation spirituelle Ce que l’on prenait pour une image négative de la mort, destinée à terroriser les vivants, n’est pas finalement à prendre au premier degré."

ALLEGORY

Un peu partout sur la planète avaient surgi dès la plus haute Antiquité des récits dont les ressemblances désormais sautaient aux yeux, les "vies de héros", de surhommes, d’êtres à mi-chemin de la condition des dieux et de la vie humaine ordinaire. Deux sciences nouvelles, la psychanalyse et son aînée d’un siècle, la mythologie, se croisèrent pour rendre compte de ces permanences