TRIBAL DREAM

TRIBAL DREAM / I had a dream, j’ai fait un rêve...

Celui ou l’homme retrouverait sa place universelle, l’esprit de sa tribu.

crayon, acrylique, gesso, spray paint et digital sur carton - 30x30 CM

Les États latins d’Orient ont vu la création d’une société en Terre sainte développant un art syncrétique au carrefour des mondes latin, byzantin et arabe. Les manuscrits comptent parmi les témoignages d’une culture levantine aux multiples influences depuis le début du XIIe siècle. Après le séjour de Louis IX au Proche Orient, la littérature historique trouve son public en Terre sainte auprès des nobles francs, commanditaires de manuscrits comme ceux de l’Histoire Ancienne jusqu’à César. À partir d’un texte venu de Flandre, les enlumineurs levantins ont recréé un cycle de miniatures pour inscrire leurs images dans la tradition multiculturelle croisée. Des partis-pris artistiques sont ainsi étudiés : les emprunts aux différentes traditions artistiques, occidentales et orientales, la mise en lumière de héros liés à la Terre sainte ou aux Francs, et parfois la figuration de leur environnement oriental. Par cette adaptation des images, les nobles francs souhaitent affirmer visiblement leur identité sociale collective et leur double culture, entre Orient et Occident. EMILIE MARASZAK -Entre Orient et Occident, les manuscrits enluminés de Terre sainte

BERNARD DUCHARME

spray paint et collage sur carton emballage

Ce qui nous manque, c’est un mode de pensée, une vision d’ensemble qui nous permette de comprendre, en réfléchissant, ce que nous avons en réalité sous les yeux tous les jours, qui nous permet de comprendre comment la multitude d’individus isolés forme quelque chose qui est quelque chose de plus et quelque chose  d’autre que la réunion d’une multitude d’individus isolés – autrement dit, comment ils forment une « société » et pourquoi cette société peut se modifier de telle sorte qu’elle a une histoire qu’aucun des individus qui la constituent n’a voulue, prévue, ni projetée telle qu’elle se déroule réellement. NORBERT ELIAS

CREATION STENCILS

spray paint et huile sur carton d'emballage
spray paint et huile sur carton d'emballage

dessin et digital sur carton - 30x30 cm

LE MASQUE COMME OBJET DE METAMORPHOSE Appartenant au domaine du paraître, le masque permet à l'homme d'accéder à la métamorphose de son être. C'est chez les peuples primitifs que l'on trouve les plus grands créateurs de masques. Vivant souvent nus sans aucun problème pour révéler leur corps aux yeux d'autrui, ils ont paradoxalement poussé l'art du déguisement à son paroxysme le plus significatif. C'est ce qui donne au masque toute sa valeur d'objet de métamorphose. Le masque fait oublier la différence entre l'être et le paraître, aux frontières infimes que la conscience n'atteint pas. L'individu, en transformant son image, modifie son être. Le masque symbolise ce désir, c'est un exceptionnel instrument de métamorphose. CELINE MORETTI-MAQUA

crayon, acrylique, gesso, spray paint et digital sur carton - 29x42 cm

dessin, collage et digital sur carton  - 30x30 cm