ALLEGORY

LE HEROS

"Du héros grec, qui au sens strict est un être à demi divin, lumineux, surclassant les êtres du commun, au protagoniste du western ou à l’idole du sport, subsiste une parenté, même si celle-ci s’avère parfois lointaine. C’est que tous procèdent d’une rêverie fondamentale de l’humanité,

C’est au début du XXe siècle que commença de s’imposer à l’attention un phénomène étrange : sans qu’on puisse parler, comme on l’avait fait longtemps, d’influence entre les cultures, un peu partout sur la planète avaient surgi dès la plus haute Antiquité des récits dont les ressemblances désormais sautaient aux yeux, les "vies de héros", de surhommes, d’êtres à mi-chemin de la condition des dieux et de la vie humaine ordinaire. Active à l’intérieur de nombreux mythes, des épopées, des fragments épiques, des récits politico-guerriers, une stratégie de rêverie tout à fait singulière – la rêverie d’excellence, le désir secret d’être dieu – se révélait présente dans bien des entreprises..".

PHILIPPE SELLIER


GEOPOL

MIXED MEDIA sur papier - stencil collage et jet d'encre - papier nepalais et calque

FROM HERCULES TO ICARUS

ENCRE ET MIXED MEDIA sur papier népalais 25x25 cm

"Les mythes traditionnels, notamment ceux qui relèvent d'anciennes mythologies, ont pour personnages principaux des dieux et demi-dieux, des animaux chimériques, des hommes-bêtes, des créatures imaginaires... Parmi les divers thèmes qu'ils abordent, les plus fréquents sont relatifs à l'origine du monde ou des hommes, à la fondation d'une société, aux phénomènes naturels ou encore aux événements primordiaux qui font des hommes ce qu'ils sont aujourd'hui. Ces mythes épiques ou métaphysiques ont en premier lieu une fonction explicative. Ils répondent aux questions que se posent les hommes et servent d'interprétation du monde qui nous entoure. Ils font également office de morale ou de principe éducatif. Les mythes se font écho d'une société à l'autre mais aussi d'une époque à l'autre. Notre société n'a de cesse de se réapproprier et de réinventer les mythes anciens pour donner naissance à ses propres mythes. S'il existe différents types de mythes, ils ont tous comme point commun de traiter de la condition humaine et ne peuvent se concevoir sans référence aux héros qui les incarnent."

STORIES / HEROIN FANTAISY / 2016

MIXED MEDIA sur toile tendue sur chassis - 30x30 cm


PRIMAL SIN- 1 à 4

"It is also taught among us that since the fall of Adam all men who are born according to the course of nature are conceived and born in sin. That is, all men are full of evil lust and inclinations from their mothers' wombs and are unable by nature to have true fear of God and true faith in God."

MIXED MEDIA SUR PAPIER- Tissu collage transfert et jet d'encre sur papier népalais - 22x22 cm

La doctrine du péché originel, dont le germe est contenu dans les Écritures juives et chrétiennes, puis dans les œuvres des anciens écrivains chrétiens, a provoqué de siècle en siècle d'innombrables spéculations. Il importe de noter d'abord qu'il s'agit d'un cas particulier des doctrines philosophiques ou religieuses destinées à expliquer l'origine du mal. Dans d'autres systèmes de pensée, qu'il s'agisse de mythes, comme chez les primitifs, ou de philosophies élaborées, le mal est antérieur à l'homme ; il vient d'un principe mauvais s'opposant à un dieu bon, d'une faute commise par un dieu et perturbant l'œuvre des autres dieux, ou de l'intervention d'anges pécheurs enseignant aux hommes les arts pervers de la civilisation, ou encore de la chute des âmes,ayant péché avant leur existence dans le monde et étant « tombées » dans le corps par l'effet d'un châtiment ou par libre choix. Dans la pensée existentialiste, l'absence de transcendance fonde la tragédie de l'existence. Dans les systèmes idéalistes allemands, le mal est un moment dialectique dans le développement du bien.

André DUMAS