LITHOSPHÈRE

                   PRINT ET DESSIN ENCRE SUR PAPIER NEPALAIS - 29X42 CM

LITHOSPHERE

Bio, litho, hydro et atmo, la terre est sphère, Sur cette lithosphère, littéralement "boule de pierre", l’homme a développé son habitat, son labeur, son usinage, cette activité, cette influence devenant à elle seule assimilable, dans la modification quelle opère sur ce milieu, à une force géologique, selon la définition de l’anthropocène qui étudie et quantifie son effet. Une force qui perturbe, qui provoque la rupture des équilibres naturels...

ENCRE STENCIL ET GESSO SUR CARTON EMBALLAGE - 2016


PRINT TRANFERT CALQUE ET COLLAGES SUR PAIER NEPALAIS - 25X25CM

2020 / PAINTINGS / in progress

Ignis cuncta possedit

IGNIS - ACRYLIQUE ET HUILE SUR BOIS - 60X80 CM

THE FLOOD - acrylique sur bois - 68x110 cm

Biosphère, litho, hydro et atmo, la terre est sphère, Sur cette lithosphère, littéralement "boule de pierre", l’homme a développé son habitat, son labeur, son usinage, cette activité, cette influence devenant à elle seule assimilable, dans la modification quelle opère sur ce milieu, à une force géologique, selon la définition de l’anthropocène qui étudie et quantifie son effet. Une force qui perturbe, qui provoque la rupture des équilibres naturels…L’humain a laissé sa marque, une plaie sale et purulente, sur ce paradis dont il était le gardien, celui d'une pourtant résilience et généreuse matrice Nature. On peut retrouver les germes de cette dégradation, probablement, dans le rapport de l’Homme à sa foi… Là où, dans la préhistoire ou les cultures animistes, l’homme se conçoit comme faisant partie de la nature, dans laquelle tous les êtres vivent en symbiose dans un univers réceptif sans qu’une prééminence soit particulièrement conférée à l’humain, la bible et le monothéisme la conçoivent comme une création de Dieu, au même titre que l’homme, en dévoluant à celui ci, droit et pouvoir de l’asservir. La Nature était considérée comme le cadre spatial dans lequel les hommes, peu nombreux, exercaient leurs activités. ils en étaient solidaires, dans un échange avec des forces plus ou moins sacralisées, et la mise en place de rites respectant les différentes formes de vie…

Par opposition à la vision païenne du monde qui dotait de divinités les objets naturels, la Bible fait très bien comprendre que le monde naturel a été produit par Dieu et qu’il lui est totalement soumis, sans être aucunement une part de lui. Ce message et ce potentiel permis de conquête, d’asservissement, sont génératrices du schisme qui va s’opérer jusqu'à nos jours, avec l’apparition de plus en plus fréquente de ces signaux d’alarme… ces manifestations spectaculaires, le dérèglement climatique et ses cohortes, comme une énorme colère qui viendrait mettre en garde cet humain suffisant et égoïste...elles sont la substance et l’inspiration de cette nouvelle série…quasiment de l'ordre du blasphématoire, cette nuisance inconsidérée, non envers une entité plus ou moins anthropomorphe qui porterait les différents noms de dieu, mais vis à vis de celle dont la simple manifestation incarne ce miracle, au delà des constructions théologiques… Cette histoire, et en particulier celle de la position de l’Humain par rapport à sa foi, ou à la Nature, fait également un écho récurrent à la thématique de mon travail, de Heathen (païen) à Melancholia. 

Florence Aussenard


DIPTYQUE 40X80 CM - ACRYLIQUE ET HUILE SUR BOIS

DEUS EX MACHINA / MIXED MEDIAS / 2016